Comment entretenir des châssis en aluminium ?

Prendre soin de ses châssis en alu

châssis en aluminium

Tout comme les châssis en PVC, les châssis en aluminium sont appréciés pour leur facilité d’entretien. Il n’empêche qu’ils nécessitent tout de même un minimum d’attention afin de conserver leurs qualités.

Découvrez ci-dessous comment prendre soin de vos profilés en aluminium afin de les maintenir en bon état et ainsi prolonger leur durée de vie.




Châssis en alu : un entretien simplifié

Parmi les nombreux avantages des châssis en aluminium, on peut notamment citer la facilité d’entretien. En effet, ce matériau n’attire pas la saleté car il n’est pas électrostatique. Sa surface lisse ne possède aucune crevasse où la poussière pourrait se loger. Contrairement au bois, il ne doit pas non plus être repeint ou reverni. La peinture laquée appliquée sur les châssis en aluminium lors de la fabrication garantit sa solidité et est garantie anti-oxydation.

Néanmoins, pour conserver leurs performances, il faut tout de même entretenir régulièrement vos châssis pour maintenir leur couche protectrice, sans oublier les joints et les quincailleries.
 

Nettoyage des châssis en aluminium

Tout d’abord, il est conseillé de dépoussiérer à l’aspirateur toutes les rainures de vos fenêtres, ainsi que les joints et trous d’évacuation.

Choisissez bien un produit nettoyant neutre adapté à l’alu ainsi qu’un chiffon doux (non-pelucheux) qui n’égratignera pas la couche de protection. Les éponges abrasives et les produits corrosifs à base de solvants sont à proscrire. Evitez tous les produits contenant de l’acétone, du pétrole, de la térébenthine ou de l’ammoniaque. Utilisez de l’eau tiède et nettoyez du haut vers le bas, avant de rincer abondamment à l’eau claire.
 

Les quincailleries et les joints

Il est nécessaire d’huiler une fois par an vos quincailleries (points de verrouillage, pièces en friction…) afin de garantir leur bon fonctionnement. Profitez-en pour lubrifier les joints avec de la vaseline ou de la paraffine. Enfin, contrôlez les trous d’évacuation et veillez à ce qu’il ne reste pas d’eau.

Fréquence d'entretien

Si vous habitez en ville, vos fenêtres sont davantage exposées à la pollution et à la saleté : un nettoyage trimestriel est vivement conseillé. En zone rurale, vous pouvez vous contenter d’un entretien deux fois par an.

Pour les quincailleries, procédez un nettoyage tous les 6 mois.