Une sécurité optimale pour vos châssis

Des solutions pour protéger votre habitation

cadenas pour châssis

Les fenêtres constituent un point d’accès privilégié par les cambrioleurs juste après les portes. Il faut donc porter une attention toute particulière à leur résistance aux effractions. La première étape consiste à s’attarder sur la qualité du produit et de toutes ses composantes. La seconde à user de divers accessoires qui achèveront de vous protéger.

Voici une liste des éléments essentiels pour vous aider à y voir plus clair et garantir la protection de votre maison contre les intrusions.

 

Bien choisir son châssis et ses options

Les châssis doivent respecter certaines normes qui garantissent non seulement leur isolation, mais surtout un niveau de sécurité élevé. Il s’agit donc de menuiseries dont les matériaux sont assez résistants et dont l’épaisseur assez importante pour contrer les chocs. Enfin, si bon que soit le produit, il ne vous protègera pas si la qualité de la vitre n’est pas d’une qualité suffisante. Privilégiez donc des carreaux en triple vitrage pour leur solidité ou des verres spécialement conçus pour lutter contre les voleurs tels que le verre feuilleté ou trempé. Le premier se compose de plusieurs carreaux séparés par un film en matière plastique qui enferme les bris de verre, ce qui l’empêche d’être transpercé. Le deuxième a subi un processus de renforcement thermique lors de sa fabrication, ce qui le rend très résistant et impossible à découper.
 

Les quincailleries doivent elles aussi répondre à certaines attentes. Si possible, choisissez-les en acier trempé afin qu’elles résistent au forage. Les pênes et gâches doivent évidemment parfaitement s’encastrer les uns dans les autres pour qu’il ne soit pas possible d’insérer un tournevis ou un pied-de-biche dans les interstices. Les ergots anti-dégondage sont placés sur l’ouvrant et s’encastrent dans le dormant lors de la fermeture ; un produit similaire, anti-soulèvement, existe pour les charnières. Enfin, un entrebâilleur maintiendra la fenêtre entrouverte et bloque son ouverture complète, ce qui en fait une bonne solution pour protéger vos enfants également.
 

Sachez également que vos poignées peuvent être équipées de verrous. Ce système est idéal pour les fenêtres du rez-de-chaussée, mais aussi sur tous vos profilés situés près d’un muret ou d’un balcon. Il existe des modèles à loquet – par exemple, les double-serrures pour fenêtres à battants dont les pênes se déploient de chaque côté – ou les cylindres à clé qui peuvent être à mono- ou à multipoints. Avec ces dernières,  il sera impossible de l’ouvrir de l’intérieur même si un cambrioleur a d’abord cassé la vitre pour peu que la clé soit bien enlevée de la serrure.

 

Renforcer la sécurité

Vos châssis sont déjà installés et vous aimeriez simplement en améliorer les performances ? Commencez par placer des renforts de paumelles sur ou sous vos charnières. Ces derniers luttent efficacement contre le dégondage. Vous avez aussi la possibilité de rajouter des serrures monopoints, multipoints ou encore à crémone selon le niveau de sécurisation désiré.

Si vous n’avez pas opté pour des vitres ultra performantes ou si elles n'entraient pas dans votre budget, vous pouvez placer sur vos carreaux un film de sécurité. Ce dernier adhère à votre fenêtre sans opacifier ou troubler la vue sur l’extérieur. Son action est similaire à celle du verre feuilleté. Les débris sont retenus en cas de coup violent qu’il soit volontaire ou accidentel.
 

Pour les ouvertures donnant sur une cave, vous pouvez très bien opter pour des barreaux. Dans les autres cas, le volet reste toujours une bonne solution pour empêcher les intrus d’accéder à vos quincailleries. Plusieurs systèmes s’offrent à vous, notamment les battants auxquels il est recommandé d’ajouter à l’intérieur un verrou manuel reliant les deux vantaux. Le coulissant qui glisse le long de votre mur protège aussi efficacement à condition de placer une cale à l’arrière pour qu’on ne puisse pas enfoncer les lames. Mais le plus résistant reste toutefois le modèle roulant à caisson accompagné d’un système anti-soulèvement.

 

Enfin, les plus prudents auront encore la possibilité d’opter pour les systèmes d’alarme directement intégrés à leur châssis. Il s’agit très souvent de détecteurs magnétiques d’ouverture dont l’un s’installe sur la partie mobile et l’autre sur le dormant. Il existe aussi des détecteurs de bris de verre, appelé périmétriques. Reliées à une centrale, elles vous préviennent par le déclenchement d’une sirène ou par une alerte sur votre téléphone.

Outre vos biens, il reste à protéger les habitants de la maison et particulièrement les enfants, très peu souvent conscient du danger. Si vous avez encore la possibilité de choisir le type d’ouverture, privilégiez l’oscillo-battant qui permet d’aérer sans risque. Pour éviter les accidents tels que les chutes par la fenêtre ou les heurts à la tête, les poignées à verrous ou avec un bouton poussoir et les entrebâilleurs à chaîne ou à tige sont également préconisés par les parents consciencieux. En dernier lieu, placez des bloque-charnières pour empêcher que quiconque se coince les doigts dans les interstices. Ils se posent assez simplement, à l’aide de simples velcros ou de vis.