Les châssis en polyuréthane

Le profilé "PUR"

Châssis PUR blanc

Outre le bois, le PVC ou l’aluminium, vous avez la possibilité de choisir un matériau méconnu mais qui se révèle être performant pour vos châssis : le polyuréthane, que nous abrégerons « PUR ».

Ce matériau synthétique thermodurcissable, proche du PVC, sert notamment à la fabrication de pièces plastiques, de mousses isolantes, de peintures et de vos profilés. Consultez cet article pour en savoir plus sur ses avantages et inconvénients !

 

Ses avantages

Le polyuréthane partage nombre de ses caractéristiques avec le PVC, dont il est très proche par sa constitution et son procédé de fabrication.

L’isolation

Pour connaître les capacités isolantes du PUR, intéressez-vous tout d’abord à sa valeur U. Cette dernière indique son coefficient de transmission thermique, c’est-à-dire sa capacité à transférer la chaleur. Plus l’indice est faible, meilleures seront ses performances. Avec un score inférieur à 3, le pouvoir isolant du polyuréthane est assez élevé.

À titre indicatif, la valeur U de l’aluminium, qui est connu pour laisser passer la chaleur, dépasse un indice 5 tandis que le PVC, un matériau très isolant, n’atteint pas une valeur de 2. Associé à un vitrage adapté (double ou triple), votre châssis mettra sans nul doute votre logement à l’abri du froid et de la chaleur, tout en vous protégeant des bruits extérieurs grâce à une bonne isolation acoustique.

La solidité

Même si votre fenêtre est faite de courbes, les profilés en polyuréthane s’y adapteront parfaitement, tandis qu’ils vous permettront de personnaliser votre décoration intérieure grâce à un grand choix de coloris. Robustes et résistants à la corrosion et aux produits chimiques, ils ne seront pas vulnérables au pourrissement ou à la rouille, contrairement aux menuiseries en bois, qui doivent être préservées de toute agression.

L’entretien

Enfin, la facilité d’entretien du PUR ainsi que ses qualités antistatiques, qui empêchent la poussière de s’agglutiner sur vos châssis, en font assurément un matériau très confortable au quotidien.
 

Ses inconvénients

Un soin particulier

S’il est facile à entretenir, il est pourtant essentiel de prendre soin régulièrement de votre châssis en polyuréthane, afin que sa couche de protection demeure intacte. Pour les grandes baies vitrées, il convient également de renforcer votre menuiserie à l’aide de profils métalliques (tels qu’en acier) afin de la rigidifier. La quincaillerie est ainsi vissée directement sur cet insert tubulaire très résistant, afin d’assurer toute la stabilité de votre installation.

Son ennemi : les UV

Enfin, le PUR fait preuve d’une certaine fragilité face aux rayons UV, ce qui signifie qu’il sera sensible aux variations de température. S’il se durcit sous l’action du froid, il ne manquera pas de se ramollir sous l’effet de la chaleur.
 

Prix

Son prix, relativement élevé par rapport aux autres matériaux, peut également être un frein à cette acquisition, alors qu’il se révèle être peu écologique.

Pour pouvoir bénéficier des qualités de profilés en polyuréthane, comptez de 130 à 150 € par m2 pour un châssis fixe. Ce montant est donné à titre indicatif car le coût de vos châssis dépendra de leurs finitions, de leurs dimensions, de leurs formes ou encore, de leur type d’ouverture (les fenêtres fixes étant moins onéreuses que celles pouvant s’ouvrir en oscillo-battant).

Ainsi, lorsqu’il est laqué, le polyuréthane peut atteindre des tarifs allant de 250 à 320 € par m² de baie. À ce montant, il vous faudra généralement ajouter le coût de l’installation et de la TVA.

Bénéficiez d’une prime

Depuis le 1er mars 2018, la Région wallonne accorde une prime pour récompenser tout travaux entrepris dans le but d’améliorer le confort et les performances de votre logement, notamment grâce au remplacement de vos anciennes fenêtres par de nouveaux vitrages plus performants.

Son montant est calculé en fonction notamment des travaux entrepris, de votre situation familiale, de vos revenus… Vous pourriez dès lors bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 40 € par m². N’hésitez pas à vous renseigner au préalable sur les critères précis qui encadrent cet octroi.