Zoom sur la fenêtre fixe

Qu’est-ce qu’un châssis fixe ?

chassis fixe

Comme son nom l’indique, le châssis fixe n’est pas mobile et ne comporte donc ni partie ouvrante, ni poignée. Il peut être intégré dans le mur, une cloison ou le toit.

On le trouve généralement en hauteur, dans un escalier, une cave ou un couloir, car ces pièces ont besoin de lumière mais pas nécessairement de beaucoup d’aération.

 

 

Modèles et matériaux

On trouve le châssis fixe sous de nombreuses formes, des plus classiques (rectangulaire, carrée) aux plus originales (triangulaire, ronde, ovale). Une lucarne ou une fenêtre de toit peuvent être composées d’un profilé fixe : l’apport de lumière est ainsi assuré dans les combles et le grenier.

Tous les matériaux peuvent convenir à la réalisation d’une fenêtre fixe. Le PVC, durable et bon marché, sera plus facile à entretenir, mais sachez que ce profilé épais sera peu adapté à une toute petite fenêtre car il diminuera l’apport de luminosité. Plus esthétique, le bois nécessite beaucoup d’entretien : la fenêtre devra donc être facilement accessible car vous devrez la nettoyer de l’extérieur. Particulièrement adapté aux fenêtres sur mesure en raison de sa légèreté et de sa rigidité, l’aluminium nécessite peu d’entretien mais est plus coûteux que le PVC. Il est également moins isolant.
 

Avantages et inconvénients

Etant donné l’absence de poignées, de serrure et de système d’ouvrant, le châssis fixe sera moins cher qu’un modèle oscillo-battant ou basculant. La lumière naturelle qu’il procure pourra également remplacer l’utilisation d’un éclairage, par exemple à la cave ou au grenier : vous effectuerez donc des économies d’électricité. Sachez que la fenêtre fixe est composée d’un profilé plus fin car il n’a pas de système d’ouverture : la surface vitrée est d’autant plus grande, ce qui procure davantage de lumière. Comme elle ne s’ouvre pas, elle peut être installée n’importe où car aucun dégagement n’est nécessaire : le gain de place n’est pas négligeable.

Enfin, la sécurité anti-effraction est garantie car ce châssis est impossible à ouvrir. Particulièrement étanche, il s’adapte à tous les formats et matériaux.

Parmi les inconvénients, notez que pour le nettoyer, vous ne pourrez pas l’ouvrir : faites-le donc installer en un lieu accessible. Le fait de ne jamais ouvrir la fenêtre peut aussi constituer un point faible : choisissez de le poser dans une pièce qui ne nécessite pas d’aération naturelle et faites installer un système de ventilation pour renouveler l’air.

Budget à prévoir

En fonction du matériau, de la taille et du type de vitrage, le prix d’un châssis fixe peut varier fortement. Si on trouve des petites fenêtres en PVC à partir de 50€, ce montant peut grimper jusqu’à 700€ pour une fenêtre de plus grande dimension. Une fenêtre fixe en bois coûtera entre 200€ et 1500€. Comptez un tarif de 300€ pour les petites fenêtres en alu et 800€ pour une grande.